• Les poèmes des Challuysiens

    Elle part en récréation : le soleil chauffe sur sa peau,
    Son amie l'appelle pour partager un morceau de citron,
    Elle jette l'épluchure dans le sac de recyclage.
    De retour en classe, la maitresse demande d'allumer la lumière.
    Elle a soudain une idée : écrire un poème sur les feuilles d'automne. (LJ)
     
    Un camion de pompier retentit :
    Un bâtiment est en flammes.
    Ils ont pris l'extincteur,
    Les tuiles leur tombent dessus.
    Le sang coule sur leur peau,
    Un autre camion arrive pour les soigner.
    Les blessés se sentent mieux : ils prennent leurs raquettes de ping-pong pour se détendre. (SB)
     
    Le citron se vide d'or que je récupère
    Je jette le reste dans un sac de recyclage
    Le soleil vient percer le sac. (TL)
     
    L'océan est éclatant,
    Comme l'encre de mon stylo.
    Le ciel est éblouissant
    Tout comme tes yeux. (AP)
     
    Je perds mon surligneur,
    Son encre sent le citron,
    Il est doré sur les côtés
    Et à la lumière il brille. (CD)
     
    Quand je presse un citron,
    Il se vide de son jus.
    Il coule sur une feuille d'automne
    qui s'illumine alors comme de l'or. (FL)
     
    Je prends mon stylo pour corriger ma dictée.
    Il est décoré d'une feuille de printemps
    Celle-ci sent la pomme. (UB)
     
    En buvant de l'eau
    Il regarde le ciel.
    Il sort alors prendre l'air
    Il voit un saphir par terre. (AG)
     
    Mon billet d'un dollar date du XVIII siècle
    Il est tombé dans un buisson
    Une feuille s'est envolée
    Pour atterrir dans un sapin
    Et décoller pour retomber dans l'herbe. (CAS)
     
    En regardant le ciel,
    Il sent la pluie
    Qui tombe sur ses yeux.
    Il va dans sa chambre et un seau de peinture lui recouvre le visage.
    Il sort alors et aperçoit l'océan
    Un saphir se trouve à la surface de l'eau.
    C'est une baleine qui l'a déposé là. (LL)
     
    Mon stylo pour corriger s'est cassé
    Son encre a coulé sur ma pomme
    Qui ressemble maintenant à une émeraude.
    Ma pomme roule vers un trèfle
    qui la pousse vers un buisson. (SR)
     
    Pour Halloween, il découpe le haut d'une citrouille
    Avec le noyau d'un abricot, il fait le nez.
    Il ajoute une bougie fabriquée avec la peau d'une orange. (AD)
     

  • Commentaires

    1
    Mercredi 26 Novembre 2014 à 10:42

    Bravo les Challuysiens ! Ils sont très intéressants vos poèmes, et déjà très riches !

    La maitresse, SuperM.

    2
    Vendredi 12 Décembre 2014 à 14:17

    c 'est chouette et j'aime bien vos récit de couleurshe c.b

    3
    Samedi 13 Décembre 2014 à 10:00

    Même remarque en ce qui concerne l'orthographe C.B.! Demande peut-être à un camarade de t'aider! ^^ (La maitresse de Navès)

    4
    Lundi 15 Décembre 2014 à 20:38

    Peut-être que mes élèves pourraient t'aider, surtout concernant la majuscule, ils ne l'oublient jamais non plus... ... ... wink2

    5
    Mercredi 17 Décembre 2014 à 08:57

    Correction collective des erreurs de C.B:

    - Une phrase commence par une majuscule et finit par un point: il faut donc mettre la ponctuation.

    - "vos" est un déterminant possessif pluriel, donc le nom "récit" s'accorde au pluriel avec le déterminant.

    Les élèves de Navès.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :